subLiminal, ta soirée musiques électroniques du vendredi Écoutez la playlist Spotify "Luminescence" Compte instagram piraté
arrow_back Retour

SARA OSWALD + MARION COUSIN & KAUMWALD

Préparez-vous à une balade instrumentale exceptionnelle et intemporelle. La violoncelliste et exploratrice Sara Oswald, nous imprègne de la nature alpine avec son premier album solo Bivouac. La chanteuse Marion Cousin et le duo électro alternatif Kaumwald féru de collages éléctroacoustiques, enveloppe le folklore d’Estrémadure de poésie et de textures. En harmonie et avec rythme, textes et mélodies se mêlent pour raconter une histoire empruntée à la mémoire commune des humanités.  

AG Culturel 0.- */ Music Pass et Carte Culture 5.-* / Early Bird 10.- en vente jusqu’au 13 janvier 23  / Prélocation 15.- / Caisse du soir 20.- /
* Réservation par e-mail à promotion@case-a-chocs.ch

Visuel par Benjamin Tenko

Infos

Portes : 20h30
Concerts : 21h00
Fermeture : 00h00
Queen Kong Club / Dès 16 ans

CHF 5 - 20 PETZI

Sara Oswald (Suisse)

Après avoir joué pour The Young Gods, Sophie Hunger, Pascal Auberson, la violoncelliste compositrice suisse Sara Oswald sort Bivouac, un premier album solo doublé d’un spectacle live en hommage à la montagne qu’elle pratique. Du violoncelle, de la voix qui intervient en contrepoint ou sous forme de chanson, du piano aux ambiances cinématographiques et minérales, pourtant très pop dans l’intention. Un live où tout est géré depuis la scène. Bivouac, Autrans, Jökull, Islande, tout ici est célébration alpine. Tous ces titres se donnent rendez-vous en un spectacle profond, puissant, drôle et intérieur.

Le coup de cœur de la Case As it is

Classique pop

Marion Cousin & Kaumwald (France)

Marion Cousin invite le duo Kaumwald, formé par Ernest Bergez (Sourdure, Orgue Agnès, Tanz Mein Herz) et Clément Vercelletto (Sarah Terral, Orgue Agnès, Horns) à travailler avec elle des romances d’Estrémadure, dans un disque intitulé Tu rabo par’abanico – Romances de Extremadura (2020). Kaumwald compose des paysages électroniques hypnotiques et accidentés, frôlant la chute et la transe, s’égarent en lisières technoïdes et multiplient les détours vers les sonorités familières d’un folklore imaginaire. Avec Marion Cousin, ils prennent pour point de départ la ritournelle et le récit apportés par ces romances d’Estrémadure, pour infuser et faire éclater cette matière première de leurs improvisations, collages, mutations et constructions électroacoustiques. La voix de la chanteuse y devient plus que jamais un matériau soumis à tous les séismes et métamorphoses.

Le coup de cœur de la Case Las bodas de Inesilla y el Brillante