subLiminal, ta soirée musiques électroniques du vendredi Écoutez la playlist Spotify "Luminescence" Compte instagram piraté
arrow_back Retour

DAME AREA + MARIA VIOLENZA + POTOCHKINE + YC-CY

Quatre artistes venu·es de la scène underground et de la culture alternatives et squat européennes, se réunissent à Neuchâtel pour des lives fulgurants. Magie rouge avec Dame Area qui réveillera les fantômes des secousses industrielles des années 80. Atmosphère arabesque et magma de sons sulfureux avec Maria Violenza. Sortilèges techno et enchantements synth punk incantés en français avec Potochkine. Transe intense et sonorités forcenées avec YC-CY.

AG Culturel 0.-* / Music Pass et Carte Culture 5.-* / Early Bird 10.- en vente jusqu’au 30 janvier 23 / Prélocation 15.- / Caisse du soir 20.- / 
* Réservation par e-mail à promotion@case-a-chocs.ch

Photo par Thalles Piaget 


Infos

Portes : 22h00
Concerts : 22h45
Fermeture : 04h00
Grande Salle / Dès 18 ans

CHF 5 - 20 Billetterie

Dame Area (Espagne)

Il est grand temps de partager ce secret jalousement gardé, de la magie de Dame Area. La musique de Dame Area, c’est la matérialisation musicale de l’univers cramé de Silvia Konstance et Viktor L. Crux. Le duo barcelonais, mélange synthétiseurs et percussions live, industrialisme et tribalisme. Entre tribal wave, latine, techno-punk et post-punk industriel, l’expérience sonore proposée par Dame Area permet de se libérer, de retrouver un état sauvage oublié. Les textures synthétiques répandent des images crasseuses tandis que leurs lives s’apparentent à une transe d’un derviche tourneur sous pilule Krautrock.

Le coup de cœur de la Case Tempio senza Luce

Synth Wave

Maria Violenza (Italie)

Originaire de Palerme, Maria Violenza concrétise souffrance et vengeance par des mélodies punk synthétiques et des textes incisifs arraché des tripes. Trois ans la sortie de son premier album Scirocco, puis des albums splits avec Usé et Noir Boy George, Maria Violenza revient avec Capelli di Caténe sur Kakakids Records. Entre boite à rythme, synthétiseur, looper et riffs de guitare, Maria Violenza chante, proteste, rap et gronde et ce en trois langues. Entre musique punk et musique traditionnelle, chaque composition nous rappelle que la fatalité a une mélodie. De galères en peines de cœur, tous ses  titres crient la catharsis, la sienne comme la nôtre.

Le coup de cœur de la Case La ballade de l’indifférence

Punk Synth Wave

Potochkine (France)

D’amour et de colère, Potochkine est un être polymorphe équivoque à deux têtes. L’une écrit, chante et imagine des incantations au rythme de la lune. L’autre danse et compose avec un arsenal analogique et modulaire; écosystème électronique et organique dans leur studio en pleine forêt. Le chant ténébreux d’une voix puissante, la tension rythmique de la danse et de la techno. Des textes incandescents et en tensions racontant la vie d’une jeunesse interlope. Noirceur incandescente de la musique à grands coups de techno minimaliste, de synthpunk et de mélodie cold wave qui renvoie clairement Potochkine au mouvement EBM. Leur album Sortilèges, sorti en 2021 a déjà envoûté les corps meurtris du monde entier sous 150 bpm, comme un appel à la révolte…

Le coup de cœur de la Case Possédée

Cold Wave EBM

YC-CY (Suisse)

Le groupe suisse allemand de Noise-Avant-Rock YC-CY crée abondamment, spontanément et vous laisse sans voix. Avec déjà trois albums à leur actif, leur univers est sans équivoque intense et viscérale. Chaque nouvelle sortie est un pas vers de nouveaux territoires, l’exploration de nouvelles terres. Leur derniers album Every Time I Close My Eyes est un voyage dans les espaces sombres de l’esprit, trop souvent tut. Si l’apocalypse et le désastre provoqué par l’humanité devaient avoir une bande son, la musique de YC-CY serait un montre de perfection et de circonstance. 

Le coup de cœur de la Case Dreams are coming back